Les meilleures pièges photographiques pour le piégeage

meilleur piege photographique

 

Vous êtes-vous déjà demandé quels animaux fouinent dans votre jardin la nuit ou qui est responsable de la catastrophe dans votre jardin ? Si vous êtes curieux et que vous aimez la nature ou la chasse, le piège photographique  est votre meilleur allié. Mais ils sont également devenus un outil essentiel pour les scientifiques et autres professionnels qui se consacrent à la conservation de l’environnement.

Parmi tous les modèles disponibles sur le marché, les utilisateurs et les experts choisissent le Victure HC 300, un appareil qui, en raison de son rapport qualité/prix, est très performant. Entre autres caractéristiques, il peut détecter un animal à une distance de près de 20 mètres et prendre des photos de très haute qualité jusqu’à 20 MP, en plus de réaliser des films Full HD en 1080p. Sa configuration est très intuitive et c’est l’un des plus grands avantages pour ceux qui entrent dans le monde du photopiégeage.

Quels sont-ils et comment fonctionnent-ils ?

Les pièges photographiques de capture, également appelés caméra de chasse, sont des dispositifs qui sont cachés dans des endroits stratégiques pour capturer des animaux de jour comme de nuit. Ils sont activés par un capteur de mouvement.

Ils résistent également aux conditions climatiques défavorables et disposent d’une autonomie de plusieurs mois. Bien que cela dépende des fonctions programmées.

À quoi servent-ils ?

Ces caméras sont utilisées pour photographier et filmer les animaux dans la nature. À l’époque, ils étaient conçus pour les activités de chasse et aujourd’hui, ils sont un outil très utile pour la science et la recherche. Il est également vrai qu’elles sont devenues populaires parmi ceux qui ont un jardin, une ferme ou un petit verger et qui veulent découvrir quels animaux errent sur leurs terres.

Types de pièges à caméra

On pourrait dire que ces appareils se divisent en deux grands groupes : ceux qui utilisent des capteurs à infrarouge actif et ceux qui utilisent des capteurs à infrarouge passif.

  • Système actif : la caméra est activée lorsqu’un animal coupe le faisceau de lumière infrarouge émis par un émetteur.
  • Système passif (PIR) : la caméra est activée par le mouvement et la température. Ce sont ceux que vous trouverez dans la comparaison suivante, car ce sont des appareils plus avancés pour ce type d’activité.

Où sont-ils placés ?

Les dispositifs sont placés dans des endroits stratégiques où les animaux passent, comme des chemins, ou dans des endroits fréquents comme des points d’eau, des perchoirs ou des terriers. Si le piège photo est placé dans la forêt, les experts conseillent d’étudier d’abord la zone.

Les caméras sont attachées à un arbre par des sangles à une hauteur de 30 à 50 cm du sol, ainsi qu’à une distance minimale de deux mètres de la zone à surveiller. Cela vous permettra d’avoir un champ plus large et d’éviter les photos d’animaux en gros plan qui empêcheraient leur identification. Il est également recommandé que ce soit un domaine clair.

Ce sont les lieux pour photographier les mammifères, mais il y a aussi ceux qui cherchent à photographier les oiseaux. Placez-le près des mangeoires – elles sont généralement une bonne attraction et une excellente idée pour votre jardin ou votre balcon – et à une distance plus courte.

L’idéal est de faire un premier test pour vérifier que tout fonctionne correctement. C’est-à-dire que la caméra détecte les mouvements et effectue le cadrage prévu.

Éléments à prendre en considération

Autonomie. Tous les pièges photographiques sont alimentés par des piles, généralement des piles AA. L’autonomie de la batterie dépend du nombre de photos ou de clips vidéo que vous placez sur votre écran. Dans tous les cas, les experts recommandent d’acheter des piles alcalines pour que l’appareil photo fonctionne pendant plusieurs semaines.
Résolution. La netteté de nos images en dépendra. Les pièges photographiques d’aujourd’hui ont une haute résolution qui évitera les photos et les vidéos granuleuses. Pour vous donner une idée, il existe des appareils ayant une résolution photographique de 20 MP et qui enregistrent jusqu’à 4K.

Des leds d’éclairage. La plupart des animaux ont leur période d’activité pendant la nuit. En fait, c’est en fin d’après-midi et en début de matinée que l’on attend les observations d’animaux. C’est pourquoi, pour photographier la faune, il faut un éclairage à leds. Il existe des LED invisibles qui ne peuvent pas être détectées par les animaux, des LED visibles, qui peuvent être détectées mais donnent à l’image une meilleure clarté, et des LED incandescentes, qui émettent une lumière blanche ainsi qu’un flash et sont utilisées pour capturer des images en couleur très utiles pour différencier certaines espèces.
Sensibilité. Plus vite vous saisissez le mouvement et plus la vitesse est grande, meilleurs sont les résultats. Il est important que le piège photographique ne prenne pas de photos en mouvement ou déformées.
Protection de la propriété intellectuelle. La protection internationale est la valeur de protection de notre appareil et elle se compose de deux chiffres : le premier se réfère à la protection contre la poussière et d’autres matériaux ; et le second indique la protection contre l’eau. Comme mentionné dans cette introduction, ces appareils sont conçus pour résister aux intempéries, de sorte que l’IP est généralement fortement numéroté. Avec une norme IP66, la caméra résistera à la pluie et à la boue.
Bien que vous puissiez penser que cet article est coûteux en raison de ses caractéristiques techniques, ce n’est pas le cas. Les caméras décrites ci-dessous ont une fourchette de prix comprise entre 30 et 80 euros.

Laisser un commentaire